Résumé du Projet APHAB 2020

 Le projet d’appui à la promotion de l’hygiène et l’assainissement de base dans quartiers et arrondissements de la préfecture du Golfe au Togo, projet APHAB, est initié pour être exécuté dans les 10 cantons de la préfecture du Golfe. Il a recueilli les avis des leaders communautaires des quartiers de Bè Klikamé et d’Agbalepedogan lors de sa formulation. Une documentation et tournée de terrain ont été effectuées pour s’enquérir de l’état des lieux de l’hygiène et l’assainissement de base au Togo et ont montré que beaucoup de progrès ont été faits. Comme avancées, le Togo s’est doté d’un Plan d’Action National du Secteur de l’Eau et de l’Assainissement, d’une direction pour l’hygiène et l’assainissement de base (DHAB) en 2009 et d’une agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANASAP) en 2013. Une autre avancée a concerné l’arrêté interministériel N° 003/MEF/MSPS/2018 portant sur l’hygiène et l’assainissement de base au Togo, publié au journal officiel de la République togolaise le 09 mars 2018. Toutefois, beaucoup de choses restent encore à faire pour plus d’impacts des efforts du gouvernement sur le terrain. De plus, il faut promouvoir la participation de la population à l’entretien et la préservation des ouvrages d’assainissement construits par l’Etat et au développement des gestes écoresponsables au quotidien pour l’amélioration de leurs conditions en matière d’hygiène et d’assainissement. Et enfin, il serait important d’organiser les acteurs promouvant l’assainissement dans la ville de Lomé. Le présent projet est initié pour apporter des solutions à ces préoccupations. Concrètement, par ce projet, il s’agit d’inciter les habitants à promouvoir l’hygiène et l’assainissement de base par une bonne gestion des ordures ménagères, une réduction des pollutions sonores et atmosphériques, l’entretien des caniveaux, et en s’interdisant l’évacuation des effluents des fausses septiques, des puisards, des eaux usées dans les caniveaux ou sur les voies publiques. Le projet a pour objectif général de préparer la population pour une participation accrue à l’amélioration de la gestion de l’assainissement et de l’hygiène de base au Togo. La mise en œuvre sera guidée par des principes de participation et responsabilisation des populations riveraines. La participation d’autres acteurs sera déterminante pour la réussite du projet, notamment, les ONG et associations travaillant dans le domaine de l’hygiène et l’assainissement de base.

Projet de restauration des berges du fleuve Lamaboa à Sahoudè sur 8Km

Le fleuve Lamboa rencontre d'énormes problèmes actuellement menacé de tarissement si rien n'est fait pour le sauver. Des efforts se développement par les populations riveraines mais des appuis exterieurs sont très attendus. Un diagnostic participatif est réalisé le 07 janvier 2020, et il est prévu un reboisement sur 8km du fleuve par deux arbres fruitiers pour certaines raisons évoquées par la population.

Les deux objectifs définis sont :

1-Renforcer les capacités de la population de sahoudé pour la restauration des berges du fleuve Lamaboa

2-Encourager la population à promouvoir les moyens d'existence durables de préservation des ressources naturelles

Aider ces femmes revendeuses des produits locaux à renforecer leurs capacités dans l'utilisation des technologies pour la promotion de leurs activités en ligne.

Photo famille suite à une sensibilisation dotée de prix lors du projet d'éducation citoyenne sur le thème '' Jeunes: droits et devoirs, en savoir plus pour mieux agir afin d'être un avantage à sa communauté''.

Aucune vidéo n'a été insérée

L’Association N.O.D.D.A-Togo

Téléphone +228 91812151

Email : info.nodda@gmail.com

 

INFORMATIONS GÉNÉRALES

N.O.D.D.A : Nouvelle Orientation pour la promotion du Développement Durable en Afrique est créée par assemblée générale constitutive le 29 décembre 2009 conformément à la loi No 40-481 du 1er juillet 1901. Elle est apolitique et à but non lucratif. Elle a une histoire, un slogan et des fondements. 

Son histoire :

Ayant pris conscience en 2009 suite à une étude « Développement durable en Afrique : Réalité ou espérance illusoire ?» que les ressources naturelles du continent en général et en particulier celles du Togo, se consomment plus vite qu’elles ne peuvent se renouveler naturellement, et que la pauvreté et les menaces qui pèsent sur le continent constituent un handicap majeur au processus de développement durable, un étudiant mobilisa autour de lui 8 autres étudiants, tous en fin du premier cycle universitaire de trois facultés notamment la facultés des sciences, la faculté de droit et la facultés des lettres et sciences humaines du département de sociologie de l’université de Lomé, le 29 Décembre 2009 pour porter sur les fonds bâtisse mo une association à but non lucratif et strictement apolitique dénommée « Nouvelle Orientation pour le Développement Durable en Afrique en acronyme « N.O.D.D.A » essentiellement basée au Togo avec une mission à l’endroit de deux cibles : 

 Renforcer et appuyer les capacités des populations rurales en matière de gestion rationnelle des ressources naturelles et permettre à celles-ci d’échanger idées et expériences à travers la réalisation de microprojets agricoles durables 

Informer et former, éduquer et renforcer les capacités des jeunes pour qu’ils se sentent tous concernés et pour qu’ils s’impliquent en devenant tous acteurs dans la recherche des solutions sur les enjeux du développement durable. 

Reconnue officiellement par l’Etat togolais le 5 Mai 2011 sous le No 0374  MATDCL-SG-DLPAP-DOCA, N.O.D.D.A-Togo n’a jamais perdu de vue son but selon ses statuts : «Encourager les populations locales à élaborer leurs propres stratégies et pratiques fiables de développement ». Elle s’est faite remarquer sur le terrain par ses multiples actions en faveur des jeunes et des paysans à travers les réalisations de microprojets principalement à l’endroit des paysans de la préfecture de DANYI, la reconstitution du couvert végétal grâce au projet Régénération assistée RA et les renforcements de capacités par les projets de formations, les forums jeunes, les conférences, les sensibilisations. Cette démarche volontaire et volontariste de mettre ses compétences physiques et intellectuelles au service de la nation n’est pas passé inaperçue des partenaires techniques nationaux et internationaux tel que le Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes en 2011, éligible sur son projet vacances utiles-volet appui aux associations de la jeunesse, le programme de volontariat national accréditant en 2011 N.O.D.D.A-Togo en tant que structure d’accueil des volontaires nationaux, l’OIF pour la participation au FIJEV en 2012, le conseil national de la jeunesse Togo et la fondation Hans Seidel pour leur projet de promotion des jeunes leaders 2013, la participation au parlement national de la jeunesse pour l’eau en Septembre 2013, et à l’atelier national de renforcement des capacités des acteurs de la société civile initié par l’autorité de régulation des marchés publics du Togo. S’appuyant sur ses 7 ans d’expérience, elle promet de mieux faire dans la collaboration avec de nouveaux partenaires qui voudront bien l’accompagner dans la mise en œuvre de ses actions pour son plus grand rayonnement au profit des populations bénéficiaires. 

 

Domaines d’intervention : social, économie solidaire, environnement, changement climatique. 

 

Le rêve de N.O.D.D.A dirigée par de jeunes dynamiques est d’œuvrer à l’émergence de nouvelles dispositions mentales en encourageant les jeunes à accorder beaucoup d’importance à la dignité de la vraie pensée humaine 

 

Vision : 

N.O.D.D.A prône l’éthique du futur  qui donne toute son importance aux savoirs disponibles sur la nature et sur les humains. Consciente que le monde est malade de ses habitants à travers leurs manières de penser, de faire, d’agir et de vivre, elle entend pour ce faire imaginer un avenir différend en aidant les jeunes à retrouver toute la dignité de la vraie pensée humaine. Elle travaille à construire un monde raisonnablement sain et mieux vivable où ses habitants s’acceptent, se respectent et respectent la nature. 

Mandat : 

N.O.D.D.A a mandat de créer aux jeunes conscients des enjeux du développement durable une nouvelle vision à propos de la vraie pensée humaine. 

Slogan : 

Faire du nouveau en s’appuyant sur l’acquis

Nos valeurs 

Honnêteté- Intégrité- engagement citoyen, solidarité-Transparence-Tolérance 

Nos fondements 

Une association apolitique : Animée par de jeunes citoyens raisonnables, N.O.D.D.A se prête à des formes de coopération avec d’autres acteurs, sans distinction de sexe, de religion, de race, d’ethnie. Toutefois, elle adopte une position neutre vis-à-vis des déclarations et opinions des leaders politiques. 

Une association dédiée au développement durable : N.O.D.D.A inscrit toutes ses actions relevant de ses 3 axes d’intervention dans un contexte de durabilité. 

Une association ouverte au changement : L’homme étant changeant et les différents courants de la pensée de l’histoire étant évolutifs, NODDA s’inscrira dans toute nouvelle dynamique qui imprimera la marche des acteurs en développement dans l’atteinte des buts nobles. 

Une association à but non lucratif : Régie par la loi No 40-481 du 1er juillet 1901, le succès de NODDA se mesurera, non pas en termes d'argent accumulé, mais en termes de satisfaction partagée à travers les services rendus. Le profit ou l’accumulation de richesse n’est donc pas le but poursuivi. Toutefois, une association à but non lucratif ne veut pas dire, comme le soutient Mme Antonella Noya, analyste des politiques au sein du programme OCDE-LEED, qu’elle ne doit pas réaliser des bénéfices essentiels pour assurer la stabilité financière et donc la pérennisation de la structure. Pour ce faire, NODDA s’inscrit dans la logique de l’économie sociale et solidaire animée par des principes qui impliquent l’épanouissement de la personne humaine.